BAABDATH BEYROUTH BASKINTA BAABDA KFOUR DEPARTEMENT PASTORAL BUREAU PEDAGOGIQUE
Contactez-Nous
A ta plume
Tout le monde est intelligent

Albert Einstein a dit :’’ Tout le monde est intelligent.’’
Mais si on juge un poisson par son habilité à grimper à un arbre, il vivra toute sa vie en pensant qu’il est un bon à rien. Et voilà ! les écoles, non seulement forcent les poissons à grimper sur un arbre, mais à courir un marathon.
Dite moi, écoles, vous rendez-vous compte des choses que vous faites ? Transformer des millions de personnes en robots, trouvez-vous cela amusant ? Avez-vous remarqué combien d’élèves sont comme ce poisson ? Passant de classe en classe sans jamais trouver leurs dons, leurs points forts, ils pensent qu’ils sont bêtes, idiots, bons à rien !
J’incite les écoles à changer car elles sont accusées de tuer la créativité et d’exercer la violence intellectuelle. Et je vais le prouver tout de suite.
Vous savez combien le monde entier a évolué, les téléphones, les voitures, etc. Eh bien, voyez une classe du présent et une classe d’il y a cent cinquante ans. Identiques n’est-ce pas ? Rien n’a changé. Vous dites que vous préparez les élèves pour le futur, mais avec une évidence pareille je vous questionne : vous préparez les élèves pour le futur ou le passé ? Les archives montrent que les écoles préparaient les élèves pour le travail dans les usines ce qui explique la forme des rangs dans une classe, avec une pause pour le goûter et 7 heures de travail par jour. En plus, pourquoi laisser les élèves être en concurrence pour obtenir la meilleure note ? Parce qu’une note montre la qualité d’un produit. Je comprends que les temps étaient différents, mais aujourd’hui on n’a pas besoin de robots. Le monde a besoin d’une pensée créative, innovante. Tous les scientifiques savent que chaque cerveau est différent. Or si un médecin prescrit à tous les patients le même médicament, ce sera la catastrophe. Or la même chose se produit à l’école. Le crime le plus grave jamais commis !
En plus, voyons comment les écoles traitent les employés. L’enseignement est le métier le plus important sur terre, mais comment paie-t-on les profs !? Ils doivent être payés comme un médecin. Celui-ci peut opérer le patient et sauver sa vie et un bon prof touche le cœur de l’élève et lui permet de vraiment vivre, de déployer ses ailes et de voler. Les profs sont des héros, ils ne sont pas le problème. Ils travaillent dans un système sans trop d’options. Le même système créé par les politiciens qui ne se soucient guère de l’éducation. Quelle que soit la méthode d’éducation, on regarde seulement les résultats ! Or Frederick j. Kelly dit des contrôles : ‘’ces tests sont trop grossiers pour être utilisés.’’
Je n’ai pas trop confiance que les écoles puissent changer mais j’ai confiance en la nouvelle génération. Comme on a pu faire évoluer les voitures, la médecine… notre devoir est d’évoluer. Je sais que ça parait comme un rêve. Cependant plusieurs pays ont pu réaliser des choses fantastiques alors qu’ils ont moins d’heures d’école mais les profs sont bien payés, on ne donne pas de devoirs à la maison, ils se concentrent sur la collaboration au lieu de la compétition, ils se concentrent sur chaque élève, ses point forts, ses passions. Singapour en est l’exemple.
Ce problème doit être traité le plus tôt possible car même si les étudiants forment 20% de notre population, ils sont le 100% de notre futur. Cela est le monde dont nous rêvons, un monde où les poissons ne sont plus obligés de grimper sur un arbre.

Aurelio Eid - SG

 

موت روح

 

متمنّيا أن يكون هذا مجرّد حلم، ضربها الواقع بشدّة حينما استيقظت.كانت كُتُبها مليئة بالزّهور البيضاء المبللة ببصمات دماء الضّحايا. وبين الصفحات، لقد عرفت أنّ الروح الطيّبة الوحيدة هي الروح الضائعة. ولا يمكن للنّفس المفقودة أن تجد طريقها إلى المنزل.لذلك سافرت لتفقد نفسها في جمال المدينة وتجد روحها المفقودة في فوضى هذا الدمار. وفجأة بدأت تعرف معنى الحرب والدموع.لم تستطع القصائد سرك جزء صغير من الألم الذي شعرتْ به عندما كان لديها القوّة للتحدّث والأمل الكافي للإستمرار. فالمنزل لم يعد منزلا آمنا بعد اليوم. والحياة لم تعد عادلة بل قاسية. لم يكن يعتقد أنَه سيشكر الله على الغد...لكنها اعترفت بأنّ ما حدث مؤلم بطريقة مختلفة، ففي بعض الأحيان لا توجد نهايات جميلة، هناك جروح تنزف، وهي مليئة بالحب. وبعد أن تمَ نسيان تلك الأرواح الشّابة شعرتْ أنَ لا معنى لكتابتها. ولا تزال حتّى الآن لا تعرف إذا كان للانتقام نفع عندما عندما تفقد كلّ شيء.لم يبق لها سوى الزّهور البيضاء الحريصة على مدافن البشر، هذه الزّهور التي كانت لغتها الخاصّة تقول أكثر من أي حبر.
كفتاة لبنانية كل شيء فقدته وكلّ دمعة أسقطتها، تشكركم على تحريرها، لأنّ الأماكن التي تركتها الأرواح هي الأماكن التي نشأت فيها بيروت...

أمير غطاس - الصف الثانوي الثاني، إنسانيات
Newsletter
est un magazine électronique bimensuel qui décrit en bref les activités scolaires